Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Ce blog est l'oeuvre des élèves de la Seconde 4

du Lycée de l'Iroise à Brest.

C'est un espace d'expression, de création, d'échange,

autour des 20 chansons

de la sélection  Chroniques lycéennes

2006-2007.

 

Chacun est invité à exprimer ses impressions d'auditeur,

à se nourrir de la sensibilité des artistes de la sélection,

à exercer son jugement critique.

 

 Vous pouvez cliquer sur les liens "Catégories" à gauche pour accéder :

- à la présentation : du projet, des élèves, des types d'articles à écrire, des activités, des prix...

- aux liens vers les chansons à écouter

- aux articles consacrés aux différents chanteurs et groupes de la sélection 
- au compte rendu de la rencontre avec Renan Luce (textes, images et vidéos)

- aux ouvertures vers des textes poétiques, vers d'autres chanteurs...

- aux chroniques écrites par les élèves 
- aux "Je me souviens" des Chroniques Lycéennes 2006-2007

 

 

Recherche

23 mai 2007 3 23 /05 /mai /2007 10:19

tryo.jpgTryo

Tryo est un groupe engagé qui nous fait voyager a travers diffèrents univers, pays pour montrer ce qu'on oublit ou ce qu'on préfère oublier. Ils commencent à embarquer certains francais depuis quelques temps grâce a la chanson
"l'hymne de nos campagnes" ou encore "désolé pour hier soir", chansons qui se commercialisent, alors que ce groupe de quatre garçons existent depuis 1995. En effet Manu, Guizmo, Christophe Mali ("dans les jardins de Kerling Square"), Daniel comptent déjà cinq albums dont deux lives. Par exemple "Grain de sable". Ce melange de styles et de cultures rendent leurs chansons originales plus vivantes, sans oublier l'opinion qu'ils ont envers la politique ("G8" ou "les extrêmes"), l'engagement envers la guerre ("soldats de plomb") la polution ("l'hymne de nos campagnes")...Tryo est un groupe qui ne cherche pas la gloire commerciale mais faire partager leurs sentiments et emotions ressenties à l'égard du monde, ce voyage possède aussi beaucoup de touche d'humour et d'amour. 

Repost 0
Published by Lucie G et Guillaume - dans De la chanson encore et encore
commenter cet article
23 mai 2007 3 23 /05 /mai /2007 10:17
Mainy est un chanteur de dancehall. Sa mère était danseuse et son père percussionniste. Il a donc grandit dans la musique, du jazz en passant par les musiques traditionnelles. Il est originaire de Martique et de Sénégal.Depuis tout petit il se met à jongler avec le reggae, le ragga et le rappe. Cela lui permettra d'affirmer son propre style de musique qui lui est propre. Dans son album Ma cool l'heure de peau Il y a un melange de zouk de reggea de biguine et de dancehall. Ses chansons vous donne envie de bouger. Si vous voulez connaître une des ses chanson vous pouvez voir son clip sur http://www.sectionzouk.fr
Repost 0
23 mai 2007 3 23 /05 /mai /2007 10:00
 



abd-al-malik.jpg

ABD AL MALIK

GIBRALTAR



Le revoici,  le revoilà, Abd Al Malik revient sur la scène française. Ce chanteur d'origine congolaise sort un nouvel album solo : Gibraltar. Ce slameur nous embarque avec lui sur sa planète, c'est la planète émotion, une planète où règnent la superbe musique et un rythme somptueux et envoûtant. Ces textes, chantés en slam, du rap parlé, donnent une autre sensation à l'écoute, une sensation de bien être qui nous donne l'envie de réécouter la chanson. Abd Al Malik nous parle d'émigration et de retour vers son pays d'origine. ("et il vogue vers le royaume du Maroc"). Abd Al Malik blâme l'émigration d'une manière subtile mais engagée, dénonçant également le racsime qui règne en France envers les personnes de couleur. Ces textes sont profonds, vivants, réalistes, et cela nous fait réfléchir à ce sujet. Le tout est accompagné d'une mélodie originalejouée au piano qui colle parfaitement à l' esprit de la chanson et aux paroles, une mélodie qui nous emporte dans son monde à lui.

Repost 0
Published by Alexandre - dans CHRONIQUES
commenter cet article
22 mai 2007 2 22 /05 /mai /2007 16:18
 

k.jpg


K


La petite Léonine

 


Haut-parleur n°74B, hypermarché de Brest :

 

«  Un jeune homme, brun, plutôt beau gosse, portant une paire de lunettes noires extravagantes et répondant au nom d'une simple lettre, K, est prié de se rendre en caisse n°14. Il aurait soi-disant diffuser, sans la permission du directeur de l'établissement, une chanson, La petite Léonine, dans l'ensemble de cette infrastructure. Les paroles de celle-ci, pleines de détails et d'autant de vérités, nous entraînent au cœur même de la vie professionnelle d'une caissière de supermarché. Une vie qu'il ose dénoncer avec humour et décalage, comme étant difficile voire injuste. Vous l'aurez donc compris : notre tendre et bien-aimé directeur de service n'a pas fait "un" avec les protestations de ce véritable génie. Hé oui ! Ne pesons pas nos mots, cet homme est un véritable artiste. Mélangeant sa voix à une simple guitare, il dit transmettre au public "quelque chose qui vient des tripes". Ses tripes lui permettent ainsi de nous conter de la plus belle des manières le petit bonhomme de chemin de cette Léonine qui va même réussir à croiser l’amour vers la fin de l’œuvre. Une oeuvre qui, accompagnée d'une mélodie plus que rayonnante, et provoquant une véritable bouffée de soleil, a même suscité chez certains de nos clients la maladresse de fredonner le  refrain, en arrivant à la caisse. C'est pourquoi je prie cet individu aux talents multiples de bien vouloir se rendre en caisse dans le but de me décorer son dernier album d'une petite dédicace. " 

 


K lors du festival "ALORS...CHANTE!" de Montauban

Repost 0
Published by Ronan - dans CHRONIQUES
commenter cet article
22 mai 2007 2 22 /05 /mai /2007 16:06

INTERVIEW DE RENAN LUCE

PAR LES SECONDES 4

DU LYCEE DE L'IROISE

BREST DIALOGUES MUSIQUES

LE 19 AVRIL 2007

(propos recueillis et retranscrits 
par Jeanne et Adèle)



17-renan-luce-lucie---jeanne---sephora---adele.jpg
 

5- Questions diverses

Que pensez-vous des Chroniques lycéennes, et que vous ont-elles apporté dans votre carrière?


Ce que ça va m'apporter, je ne sais pas, si ce n'est des rencontres. Après, c'est ce genre de rencontres où il y a une discussion qui se fait. Moi j'essaie de comprendre ce que vous retenez de mes chansons. Quelquefois c'est touchant, quelquefois un peu déroutant. C'est une action que j'aime bien, et en tout cas, moi j'aurais bien aimé qu'on ait ça à mon époque.



Avez-vous entendu parler du blog que nous avons fait ?

En fait je ne sais pas si c'est le vôtre que j'ai vu, mais je suis allé là haut lire ce qui était affiché dans l'exposition.

C'est ça. 

  J'ai trouvé ça assez marrant.

06-renan-luce-expo-2.jpg


Pourquoi y a-t-il des plumes sur la pochette de votre album
?


D'abord c'est une idée du photographe qui s'appelle Laurent Seroussi, qui a proposé comme ça plusieurs idées qu'il imaginait bien avec chaque chanteur. Et puis l'idée c'était de reprendre les codes qu'on retrouve dans les westerns, dans les Lucky Luke, du goudron et des plumes. C'était je crois réservé aux tricheurs au poker. Pour les empêcher de tricher dans les villages à côté. Je trouvais que ça marchait bien avec l'idée de cet album et du fait qu'il y a beaucoup de mensonges d'imaginaire dans toutes mes chansons. Donc ça reflétait bien ça. Et puis aussi le côté personnage solitaire qu'on retrouve pas mal dans mes chansons qui colle bien avec cette image. Et puis la plume aussi, qui est l'image de la plume de l'écriture, puis plus largement une image de poésie. Donc pour moi une belle idée.

Le titre d'une de vos chansons, c'est Repenti. Est-ce que vous êtes repenti ?


Pas vraiment. Non. J'ai certainement des regrets, des choses à me faire pardonner comme tout le monde, j'imagine, mais rien de bien grave je vous rassure ! Non pour le titre de l'album en tout cas je voulais que ce soit ce titre là en tout cas, parce que je trouve que le mot est assez fort. C'est une chanson qui pour moi est importante, parce que c'est une des premières chansons où j'abordais un thème qui est très éloigné de ma vie, et ça fait une sorte de déclic aussi pour la suite de l'écriture. Et puis autrement, c'est encore cette idée de western, de personnage solitaire encore une fois que l'on retrouve. Je trouvais que ça collait bien avec l'ensemble de l'album. Alors voilà pourquoi le titre en tous cas.

Vous avez un album en projet ?

Oui je me remet à écrire, à travailler doucement. Je serai en studio d'ici une année à peu près. Il sortira d'ici un an, un an et demi à peu près.


On a vu qu'il y a beaucoup d'humour dans vos chansons. Vous avez une petite blague à nous donner ?


(rires) Ah, c'est nul, ça ! Malheureusement, on est une bande de 7 mecs dans le camion pendant la tournée, alors les blagues qu'on se raconte, je ne pourrais vraiment pas les dire ici ! . . . .

Dommage !...

 

Repost 0
Published by Jeanne et Adèle - dans Rencontre Renan Luce
commenter cet article
21 mai 2007 1 21 /05 /mai /2007 17:49
                                        puffd.jpg                      "P.Diddy"
            =

                          
"Puff Daddy"
 
    
=
 
     Sean Combs a vécu dans le quartier d'Harlem et à Mount Vernon dans l'état de New York. Il fait ses débuts en devenant la star de la direction artistique chez Uptown Records. Il sort son premier album, pour s'exprimer et montrer qui il est vraiment. No Way Out comporte quatorze titres musclés. Il participe ensuite à la BO de Godzilla avec Come With Me. En 1999, il livre Forever, son deuxième album. Courant 2001, il change de nom et se fait appeler P. Diddy et sort le disque The Saga Continues... En 2006, il change à nouveau de nom et souhaite désormais se faire appeler Diddy. C'est cette année là qu'il livre le disque Press Play.


C'est un chanteur que l'on peut aussi retrouver en duo avec plusieurs chanteuses de R&B comme Nicole des Pussycat dolls, comme Christina Aguilera ou comme Keyshia Cole ( cette dernière étant moins connue).


--> Discographie : 
 ¤ No Way Out (1997) 7x Disque de platine 
 ¤ Forever (1999) 2x Disque de platine 
 ¤ Thank You (2001) 
 ¤ The Saga Continues (2001) 2x Disque de platine 
 ¤ We Invented The Remix (2002) Disque de platine 
 ¤ Press Play (2006) Disque d'or 


--> quelques chansons à écouter :

 ¤ Last night (feat. Keyshia Cole) : http://www.youtube.com/watch?v=-k7p06rNpEg
 ¤ Tell me (feat. christina Aguilera) : http://www.youtube.com/watch?v=0kMEWgOJApA
 ¤ I'll be missing you : http://www.youtube.com/watch?v=3QJse82M6BM

pdiddy.jpg

--> sources :
-
http://fr.wikipedia.org/wiki/Puff_Daddy
- http://www.mcm.net/musique/ficheartiste/1223/

 

 

Repost 0
21 mai 2007 1 21 /05 /mai /2007 17:22
 

nil1nilotr2.jpg


NIL'1 NIL'OTR

Les saltimbanques

Oyé oyé braves gens !

 

Réveillez-vous, réveillez-vous! Sortez de chez vous ! On nous annonce, pour tous ceux qui ont soif de fêtes et de soirées folles, qu'il y a quatre jeunes rockers qui sont pour répondre à notre envie. En effet, vous allez être envoûtés par ce rythme profondément rapide qui est puisé chez les musiciens Tziganes. Vous remarquerez que Jean (le chanteur) a une voix éclatante et qu'avec des paroles simples mais recherchées, drôles aussi, (par exemple : «Les héros de la fête ne sont jamais fatigués, empêcher qu'tu t'embêtes, c'est un peu leur métier »), il parle aussi de Damien, Ludo, Seb et de Jean, sans oublier les saltimbanques. A l'aide de leurs trois guitares et d'une basse, ils nous montrent leurs talents de musiciens ; le rythme de la voix et des instruments est palpitant, il nous montre bien leurs influences qui nous permettent de comprendre le titre "Les Saltimbanques", qui colle parfaitement au sujet de la chanson. Cette chanson prouve bien qu'en Picardie on sait faire la fête, ce quatuor en est la preuve vivante. Le bonheur, la fiesta, la musique font certainement partie de leurs valeurs, rythmées, entraînantes, brillantes, je crois que ces trois mots définissent bien le texte. Ces paroles, qui nous font sourire, feront repenser peut être certains à leurs soirées les plus déjantées et, pour d'autres, à leur jeunesse perdue, lointaine, oubliée. Enfin, bref, banco ! Les Nil 1 NIL'ÔTR vous rappelleront des souvenirs inoubliables. Sur ce, n'abusez pas des bonnes choses, cela nuit à la santé, il faut savoir être sérieux ... Hum ! Hum ! 

 

 



Repost 0
Published by Marc - dans CHRONIQUES
commenter cet article
21 mai 2007 1 21 /05 /mai /2007 17:06

INTERVIEW DE RENAN LUCE

PAR LES SECONDES 4

DU LYCEE DE L'IROISE

BREST DIALOGUES MUSIQUES

LE 19 AVRIL 2007

(propos recueillis et retranscrits 
par Jeanne et Adèle)


 



4- A propos de la chanson


Est-ce que vos chansons parlent de quelque chose de vécu ?

Certaines, oui, mais c'est assez rare. Finalement, ça part souvent de l'imaginaire le plus total. J'aime devant ma feuille blanche essayer d'inventer un personnage ou une situation. Donc c'est souvent complètement en dehors de mon quotidien. Après il y a des petites choses certainement que je pioche. Et puis il y a des chansons qui sont plus biographiques, comme une chanson qui s'appelle « Mes racines », où là vraiment j'explique mon enfance, mes rencontres. Donc il y a beaucoup plus d'imaginaire que de ma propre vie, même si on y trouve quelques touches.

Pourquoi avoir choisi dans votre chanson, le sujet du voyeurisme ?


Bah, je l'ai fait d'une manière rigolote, quoi. Je ne me suis pas dit « tiens, faut que je parle du voyeurisme parce que je suis ... dégueulasse ». Voilà, c'était pour le clin d'oeil, parce que c'est un thème qui est assez marrant à utiliser, et aussi parce en arrivant à Paris, je découvrais les joies de la promiscuité, le fait d'avoir des vis à vis très proches. Certainement ça a fait travailler mon imagination pour cette chanson.

On a vu dans votre chanson Les Voisines que vous parliez un peu de lingerie, et on voulait savoir si vous vouez un culte à la lingerie.


(Rires) Ce soir je ne porte pas un culte sur moi ! Non, ben oui. Non. Mais si... C'est clair ?

Est-ce que vous avez vraiment aimé une de vos voisines ?

Non, jamais. ça ne m'est jamais arrivé. C'est vraiment de la pure fiction cette chanson. Ça fait partie du plaisir que j'ai d'endosser des rôle, et de vivre des trucs que moi je ne vis pas. C'est complètement imaginaire.


A la fin de la chanson Les Voisines, vous faites construire une maison de retraite : quel sens cela a-t-il pour vous ?

Si ce n'est cet espèce de gag de quelqu'un qui veut absolument reluquer une charmante voisine et qui se trouve malheureusement devant d'autres charmantes personnes, certes, mais moins de sa génération. Donc ça pose un problème. Voilà, mais ça va pas beaucoup plus loin que ça je crois.


Que pensez-vous du voyeurisme ?

(rires) ...Il faut arrêter avec ça ! J'avais juste essayé d'écrire une petite chanson sans prétention. Je ne fais pas l'apologie de rien du tout. Débrouillez-vous si vous voulez mater vos voisins ! Peu importe ! Non non, j'ai pas d'idée précise, si ce n'est que c'est une activité très saine à mon avis !


Pourquoi avez-vous utilisé des alexandrins dans la chanson Les Voisines ?


Moi, j'aime bien me mettre un cadre quand j'écris. Alors là, le cadre que j'utilise, c'est celui de la poésie. Il y a des structures qui sont établies. C'est un côté assez passionnant de rentrer dans ces cadres, c'est une forme de gymnastique intellectuelle ou je ne sais pas comment on peu appeler ça, qui est assez jouissive, parce qu'il y a des contraintes, et quand on arrive à surmonter tout ça, c'est un plaisir encore plus grand. Donc j'aime bien, quand j'écris, décider combien de pieds je vais écrire. Après, je ne sais pas pourquoi, enfin beaucoup le font, ça vient certainement du fait que pour certaines chansons, j'écris les textes avant la musique, alors après, je suis complètement libre de donner le nombre de pieds à donner. Après, ça m'arrive d'écrire sur des mélodies, où là, les pieds ne sont pas constants, donc je fais avec. Mais j'aime bien d'une manière générale qu'il y ait ce cadre.

Est-ce que vous prenez vos chansons au sérieux ?


Je prends l'écriture au sérieux. Après les thèmes, j'essaie plutôt que ce soit abordé de manière légère. Mais l'écriture en revanche, c'est vraiment sérieux et parfois laborieux même! 



Repost 0
Published by Jeanne et Adèle - dans Rencontre Renan Luce
commenter cet article
20 mai 2007 7 20 /05 /mai /2007 18:57

FAIRE PART


A découvrir :
 un autre blog breton autour des Chroniques Lycéennes 
où les élèves de seconde 9 du lycée de Cornouaille à Quimper 
exercent eux aussi leur créativité et leur esprit critique.

http://seconde9lc.canalblog.com/


A voir notamment :
le compte rendu d'une rencontre avec Mr Roux, 
des chansons écrites avec Hervé Esno, 
des jeux d'écriture, 
des chroniques
etc

Bon voyage dans le Sud-Finistère !


Mr-Roux-Cornouaille.jpg

Repost 0
Published by Seconde 4 - dans Présentation
commenter cet article
20 mai 2007 7 20 /05 /mai /2007 16:42

Le NZH (Natural Zion High)

Natural Zion High est d'abord un groupe de potes qui est né en 1994.
C'est un groupe de reggae-Dancehall composé de 7 acolytes. Kimaï et Miko (chanteurs), Max (batterie), Drik-C (bassiste & instrumentiste), Bast-1 (clavier), Nico (Guitariste) et JB-One (sonorisateur). Après un an et demi de studio, Max Drik-C, Kymaï et Miko enregistrent le deuxième album du NZH : "Dancehall Fever" en 2005.


Le NZH se bat aujourd'hui pour défendre son album sur scène, en nous offrant toujours et encore un contact fusionnel avec son public, des improvisations surprenantes et un dynamisme entraînant, nous invitant à découvrir une musique originale et explosive.


nzh.jpg

Quelques chansons pour les découvrir :

--> Princess :
http://www.youtube.com/watch?v=f5LPJ6AInHw
--> Dance hall fever : http://www.youtube.com/watch?v=uRfYvGN267g
--> où est la raison : http://www.youtube.com/watch?v=SFoPXJtmD4Y&mode=related&search=

nzh-.jpg

Pour découvrir un peu plus le groupe aller sur leur site : des clips, des photos, vous y trouveré tout !!!  http://www.nzh.fr



Sources :
-
http://profile.myspace.com/index.cfm?fuseaction=user.viewprofile&friendID=105078587
- http://musique.aol.fr/nzh-les-princes-de-nzh/PTFR_51428/p-p_p/article_id/article.html

Repost 0