Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ce blog est l'oeuvre des élèves de la Seconde 4

du Lycée de l'Iroise à Brest.

C'est un espace d'expression, de création, d'échange,

autour des 20 chansons

de la sélection  Chroniques lycéennes

2006-2007.

 

Chacun est invité à exprimer ses impressions d'auditeur,

à se nourrir de la sensibilité des artistes de la sélection,

à exercer son jugement critique.

 

 Vous pouvez cliquer sur les liens "Catégories" à gauche pour accéder :

- à la présentation : du projet, des élèves, des types d'articles à écrire, des activités, des prix...

- aux liens vers les chansons à écouter

- aux articles consacrés aux différents chanteurs et groupes de la sélection 
- au compte rendu de la rencontre avec Renan Luce (textes, images et vidéos)

- aux ouvertures vers des textes poétiques, vers d'autres chanteurs...

- aux chroniques écrites par les élèves 
- aux "Je me souviens" des Chroniques Lycéennes 2006-2007

 

 

Recherche

3 juin 2007 7 03 /06 /juin /2007 10:45

  

abd-al-malik.jpg



ABD AL MALIK

Gibraltar

 

Voyage. Le temps d'une escale on se laisse porter, bercer, captiver. Puis lorsque le rythme s'accélère, nous voilà pris au piège, au fil des vagues, fracassés par la puissance des paroles de ce chanteur : c'est une impasse. Rappeur et slammeur d'origine congolaise, Abd Al Malik trouve les mots justes, qui comme des déferlantes s'entrechoquent entre deux mondes que tout oppose : ici et là-bas. Un aller-retour juste le temps de construire une passerelle, juste assez de temps pour comprendre et pour dénoncer l'absurdité des européens. Ici. Au rythme entraînant des percussions, la tête ailleurs, on voit la scène. On l'aperçoit non loin de là, cet espace, cette frontière qui perturbe plusieurs vies et ancre nombre de destins. Ce pont que l'on nomme: "Gibraltar". Là-bas. Abd Al Malik a les mots forts pour partager ses angoisses et ses peurs d'enfants d'immigrés."Et il cherche comme un chien sans collier le foyer qu'il n'a en fait jamais eu..." Alors, claquettes, cadences rapides, mélodie anxieuse et cris accentuent son message. Lui aussi a basculé d’Europe en Afrique et vice-versa. Ici. Cette histoire de là-bas nous fait vibrer. On retient son souffle. On ne peut s'empêcher d’entrer dans son univers poétique et de tendre la main pour attraper celle du jeune noir qui nous embarque, là-bas dans cette aventure. Pour nous ici, ce ne sera qu'un aller: impossible de faire le retour. 

 




ABD AL MALIK LIVE
Festival ART ROCK 2007
Saint-Brieuc 
26 mai 2007
anti_bug_fck

Partager cet article

Repost 0
Published by Lucie G - dans CHRONIQUES
commenter cet article

commentaires