Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Ce blog est l'oeuvre des élèves de la Seconde 4

du Lycée de l'Iroise à Brest.

C'est un espace d'expression, de création, d'échange,

autour des 20 chansons

de la sélection  Chroniques lycéennes

2006-2007.

 

Chacun est invité à exprimer ses impressions d'auditeur,

à se nourrir de la sensibilité des artistes de la sélection,

à exercer son jugement critique.

 

 Vous pouvez cliquer sur les liens "Catégories" à gauche pour accéder :

- à la présentation : du projet, des élèves, des types d'articles à écrire, des activités, des prix...

- aux liens vers les chansons à écouter

- aux articles consacrés aux différents chanteurs et groupes de la sélection 
- au compte rendu de la rencontre avec Renan Luce (textes, images et vidéos)

- aux ouvertures vers des textes poétiques, vers d'autres chanteurs...

- aux chroniques écrites par les élèves 
- aux "Je me souviens" des Chroniques Lycéennes 2006-2007

 

 

Recherche

2 mai 2007 3 02 /05 /mai /2007 17:15

Cette chanson abrite un jeu de mots en référence à la Seconde Guerre mondiale !

Le voici : "Oh low cost" et Holocaust sont des homophones.

"Pearl Harbour" est aussi mentionné, peut-être un indice très discret pour le jeu de mots?

Repost 0
Published by Coraly - dans Arman Méliès
commenter cet article
2 mai 2007 3 02 /05 /mai /2007 17:11

rose-20fanee.jpg

La rose rouge symbolise l'amour ... cette chanson est au passé.

Repost 0
Published by Coraly - dans Joseph d'Anvers
commenter cet article
2 mai 2007 3 02 /05 /mai /2007 17:07

" Je crois en l'homme malgré tout

Je crois en l'homme même aux fous

Chacun sa place son rôle à tenir

Je crois en l'homme en son avenir "

 

Ce passage m'a beaucoup plu pour son optimisme.

Repost 0
Published by Coraly - dans Etyl
commenter cet article
2 mai 2007 3 02 /05 /mai /2007 16:58

J'ai trouvé le thème de cette chanson très amusant : le voyeurisme est d'habitude un sujet presque tabou mais Renan Luce le traite avec tellement d'humour et d'autodérision que cette "activité" semble totalement anodine. La légèreté des paroles surprend, ainsi que celle des vêtements mentionnés ! Un culte peut-être? La musique, quand à elle, est particulièrement ... tenace, je dirais, car une seule écoute suffit à vous mettre la mélodie en tête pour la journée ! Mais ce n'est, heureusement, jamais lassant !

Repost 0
Published by Coraly - dans Renan Luce
commenter cet article
2 mai 2007 3 02 /05 /mai /2007 16:53

BOULIER.jpg

Des chiffres ... Tant de chiffres dans cette chanson ...

Repost 0
Published by Coraly - dans Claire Diterzi
commenter cet article
2 mai 2007 3 02 /05 /mai /2007 16:48
Quel est la signification de ce contraste entre la musique, si douce, et les paroles, si violentes ?
Repost 0
Published by Coraly - dans Hervé Esno
commenter cet article
2 mai 2007 3 02 /05 /mai /2007 16:41

Si cette chanson était un animal, ce serait un loup.

Car le loup est totalement libre, il peut courir après une proie pendant des jours sans s'arrêter. Tout comme lui, le jeune noir de Gibraltar court après son rêve, il ne l'abandonne pas, espère toujours.

 

Si cette chanson était un pays, ce serait le Maroc.

Car le Maroc est tout simplement le rêve de ce loup. Il semble si loin et si proche à la fois. Le héros de cette chanson atteint finalement son but : le Maroc, son pays natal.

Repost 0
Published by Coraly - dans Abd al Malik
commenter cet article
2 mai 2007 3 02 /05 /mai /2007 16:20

Cette chanson est très particulière car elle aborde les thèmes de la nostalgie et du présent en même temps. Ainsi, Hocus Pocus nous montre que toutes les nouveautés ne sont pas forcément utiles mais aussi qu'il faut savoir abandonner de vieilles besognes et laisser la technologie s'en occuper. Il ne faut pas pour autant oublier comment on faisait avant, car, sans être pessimiste, on pourrait bien un jour devoir revenir aux anciennes méthodes (les ressources naturelles s'épuisent avec le temps, sans vouloir mêler l'écologie à cette analyse). Cette chanson est donc une véritable machine à remonter le temps qui nous permet de ne rien oublier !

Repost 0
Published by Coraly - dans Hocus Pocus
commenter cet article
2 mai 2007 3 02 /05 /mai /2007 16:15

EL MATADOR

El-matador2.jpgMade in Marseille, ce pur phocéen développe très tôt les symptômes de l'artiste. Influencé par le célèbre groupe de rap marseillais IAM. Il prend la décision à 17ans de vivre sa passion. Rapper sera alors son seul but, sa seule lubie.

De la rencontre avec Abdé ( El K.I.D.) va se créer une amitié profonde et va naître le groupe Processus verbal, et c'est alors le pur produit du centre ville de Marseille.

Le groupe va enchaîner plusieurs petites scènes, des projets(Mixtape, street CD ) et des concerts, et se faire connaître au fur et à mesure.

Sa carrière sera par la suite marquée par la rencontre de plusieurs talents dans le milieu du rap tel : Le rat Luciano et Malaïka ( qui composera la majorité de leurs productions ) .

2003 dans les bacs, El Matador et El K.I.D. sont sur la compile " Croque ou Morfle " avec leur morceau "c'est la merde" .

Qui sera suivi de " Un refrain sur " Blackness " en 2004.Le groupe est également présent avec le morceau " Nouveau projet" du projet de Mystic sorti en 2006.

Avec le titre « Génération wesh wesh », réalisé par Mark de Bombattak, il est présent sur la B.O. de TAXI 4. Le titre est également au générique du film. Puis sa carrière prend un tournant lorsqu'il rencontre Mark de Bombattak lui permettant d'imposer ses titres en solo, ainsi que des featuring avec Pit Bacardi, Sinik et Diam's.

Actuellement El matador travaille sur son premier album prévu dans le courant 2007.

Autre titre :

A armes égales

Repost 0
2 mai 2007 3 02 /05 /mai /2007 16:14

Si cette chanson était une couleur, ce serait le gris métallisé.

Car c'est la couleur du métal, de l'acier, des matières premières pour la haute technologie.

Si cette chanson était un pays, ce serait le Japon.

Car c'est le pays le plus avancé technologiquement. Le Japon est un pays connu pour ses objets inventifs et souvent inutiles aussi, ce que dénonce Comment on faisait?

Repost 0
Published by Coraly - dans Hocus Pocus
commenter cet article