Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Ce blog est l'oeuvre des élèves de la Seconde 4

du Lycée de l'Iroise à Brest.

C'est un espace d'expression, de création, d'échange,

autour des 20 chansons

de la sélection  Chroniques lycéennes

2006-2007.

 

Chacun est invité à exprimer ses impressions d'auditeur,

à se nourrir de la sensibilité des artistes de la sélection,

à exercer son jugement critique.

 

 Vous pouvez cliquer sur les liens "Catégories" à gauche pour accéder :

- à la présentation : du projet, des élèves, des types d'articles à écrire, des activités, des prix...

- aux liens vers les chansons à écouter

- aux articles consacrés aux différents chanteurs et groupes de la sélection 
- au compte rendu de la rencontre avec Renan Luce (textes, images et vidéos)

- aux ouvertures vers des textes poétiques, vers d'autres chanteurs...

- aux chroniques écrites par les élèves 
- aux "Je me souviens" des Chroniques Lycéennes 2006-2007

 

 

Recherche

23 mai 2007 3 23 /05 /mai /2007 10:00
 



abd-al-malik.jpg

ABD AL MALIK

GIBRALTAR



Le revoici,  le revoilà, Abd Al Malik revient sur la scène française. Ce chanteur d'origine congolaise sort un nouvel album solo : Gibraltar. Ce slameur nous embarque avec lui sur sa planète, c'est la planète émotion, une planète où règnent la superbe musique et un rythme somptueux et envoûtant. Ces textes, chantés en slam, du rap parlé, donnent une autre sensation à l'écoute, une sensation de bien être qui nous donne l'envie de réécouter la chanson. Abd Al Malik nous parle d'émigration et de retour vers son pays d'origine. ("et il vogue vers le royaume du Maroc"). Abd Al Malik blâme l'émigration d'une manière subtile mais engagée, dénonçant également le racsime qui règne en France envers les personnes de couleur. Ces textes sont profonds, vivants, réalistes, et cela nous fait réfléchir à ce sujet. Le tout est accompagné d'une mélodie originalejouée au piano qui colle parfaitement à l' esprit de la chanson et aux paroles, une mélodie qui nous emporte dans son monde à lui.

Repost 0
Published by Alexandre - dans CHRONIQUES
commenter cet article
22 mai 2007 2 22 /05 /mai /2007 16:18
 

k.jpg


K


La petite Léonine

 


Haut-parleur n°74B, hypermarché de Brest :

 

«  Un jeune homme, brun, plutôt beau gosse, portant une paire de lunettes noires extravagantes et répondant au nom d'une simple lettre, K, est prié de se rendre en caisse n°14. Il aurait soi-disant diffuser, sans la permission du directeur de l'établissement, une chanson, La petite Léonine, dans l'ensemble de cette infrastructure. Les paroles de celle-ci, pleines de détails et d'autant de vérités, nous entraînent au cœur même de la vie professionnelle d'une caissière de supermarché. Une vie qu'il ose dénoncer avec humour et décalage, comme étant difficile voire injuste. Vous l'aurez donc compris : notre tendre et bien-aimé directeur de service n'a pas fait "un" avec les protestations de ce véritable génie. Hé oui ! Ne pesons pas nos mots, cet homme est un véritable artiste. Mélangeant sa voix à une simple guitare, il dit transmettre au public "quelque chose qui vient des tripes". Ses tripes lui permettent ainsi de nous conter de la plus belle des manières le petit bonhomme de chemin de cette Léonine qui va même réussir à croiser l’amour vers la fin de l’œuvre. Une oeuvre qui, accompagnée d'une mélodie plus que rayonnante, et provoquant une véritable bouffée de soleil, a même suscité chez certains de nos clients la maladresse de fredonner le  refrain, en arrivant à la caisse. C'est pourquoi je prie cet individu aux talents multiples de bien vouloir se rendre en caisse dans le but de me décorer son dernier album d'une petite dédicace. " 

 


K lors du festival "ALORS...CHANTE!" de Montauban

Repost 0
Published by Ronan - dans CHRONIQUES
commenter cet article
21 mai 2007 1 21 /05 /mai /2007 17:22
 

nil1nilotr2.jpg


NIL'1 NIL'OTR

Les saltimbanques

Oyé oyé braves gens !

 

Réveillez-vous, réveillez-vous! Sortez de chez vous ! On nous annonce, pour tous ceux qui ont soif de fêtes et de soirées folles, qu'il y a quatre jeunes rockers qui sont pour répondre à notre envie. En effet, vous allez être envoûtés par ce rythme profondément rapide qui est puisé chez les musiciens Tziganes. Vous remarquerez que Jean (le chanteur) a une voix éclatante et qu'avec des paroles simples mais recherchées, drôles aussi, (par exemple : «Les héros de la fête ne sont jamais fatigués, empêcher qu'tu t'embêtes, c'est un peu leur métier »), il parle aussi de Damien, Ludo, Seb et de Jean, sans oublier les saltimbanques. A l'aide de leurs trois guitares et d'une basse, ils nous montrent leurs talents de musiciens ; le rythme de la voix et des instruments est palpitant, il nous montre bien leurs influences qui nous permettent de comprendre le titre "Les Saltimbanques", qui colle parfaitement au sujet de la chanson. Cette chanson prouve bien qu'en Picardie on sait faire la fête, ce quatuor en est la preuve vivante. Le bonheur, la fiesta, la musique font certainement partie de leurs valeurs, rythmées, entraînantes, brillantes, je crois que ces trois mots définissent bien le texte. Ces paroles, qui nous font sourire, feront repenser peut être certains à leurs soirées les plus déjantées et, pour d'autres, à leur jeunesse perdue, lointaine, oubliée. Enfin, bref, banco ! Les Nil 1 NIL'ÔTR vous rappelleront des souvenirs inoubliables. Sur ce, n'abusez pas des bonnes choses, cela nuit à la santé, il faut savoir être sérieux ... Hum ! Hum ! 

 

 



Repost 0
Published by Marc - dans CHRONIQUES
commenter cet article
20 mai 2007 7 20 /05 /mai /2007 11:05

ariane-moffatt.jpg

Ariane Moffatt

Montréal


"Le vol 111 pour Montréal est sur le point de décoller", les réacteurs grondent, ils s'allument ; mais ce sont des notes de piano qui sortent des réacteurs de l'avion et, quelle est cette douce voix angélique ?  

Et non, vous ne rêvez pas c'est bel et bien la voix magnifique de la nouvelle fleur de la chanson française : Ariane Moffatt qui nous fait voyager jusqu'à sa terre natale, le Québec. Cette chanson merveilleuse nous transporte dans les nuages et nous fait rêver tout le long du voyage avec sa belle voix "totally natural". La voix d'Ariane est vraiment envoûtante, tous les passagers sont comme hypnotisés, depuis que l'avion a décollé il n'y a plus un mot, et le rythme est tout simplement incroyable, les gens commencent à bouger, on dirait qu'ils vont danser . Ça se voit que la chanteuse a commencé à chanter jeune, parce que pour avoir un tel effet sur les gens elle a dû travailler beaucoup ! Ne vous inquiétez pas, l'avion ne s'arrêtera pas tant qu'on ne sera pas rentré avec Ariane à Montréal, elle est vraiment déterminée à revenir dans son pays, "elle serait même rentrée à la nage". Tout le monde dans l'avion commence à chanter l'air de Montréal, on s'y croirait !  

La musique ralentit, les réacteurs s'arrêtent, "voilà, nous sommes arrivés à Montréal en format original" .




 

Repost 0
Published by Olivier Ry - dans CHRONIQUES
commenter cet article
19 mai 2007 6 19 /05 /mai /2007 12:41

 

 


ON RECHERCHE...



... Hervé Esno.


Aperçu au beau milieu de « La Mer Tume », il aurait tenté de noyer avec colère son chagrin, causé, dit-il, par un amour douloureux. Mais qui est cette mystérieuse sirène qui l’eut envoûté ? Nul ne le sait. Nous savons juste qu’il s’est enfui (« il faudrait que je m’évade ») et qu’il voudrait la voir disparaître (« je voudrais que tu replonges au plus profond du plus profond de tes silences »). Ancien chômeur, il s'inspirerait de son vague à l'âme pour nous ensorceler de ses textes émotionnellement invincibles. Méfiez vous de sa rage orageuse : elle porte la tempête dans les esprits, fait chavirer la raison dans une extase sans fond. Nous souhaitons également vous mettre en garde contre son élixir de larmes de rage et de tristesse, appelé Absence, dont le pouvoir de fascination n'a d'égal que le talent de son créateur. Il serait accompagné de choeurs délicieusement mystiques, d'un violon et d'une guitare lointains, tels l'écho de regrets sourds, qu'il guiderait de sa seule voix mélancolique, mystérieuse et envoûtante. Ses paroles crues, puissantes, violentes, teintée d'un insolent et magique conditionnel, ont été retrouvées dérivant dangereusement vers la poésie. Nous savons désormais qu'il est parti à la recherche de la paix intérieure, repérée dans les profondeurs abyssales de SA musique, SON folk-pop, non pas mélancolique mais regrettant.

 

Celui ou celle qui nous rapportera Hervé Esno vivant touchera une prime de 210 secondes.


Repost 0
Published by Marine - dans CHRONIQUES
commenter cet article
18 mai 2007 5 18 /05 /mai /2007 09:29
 

abd-al-malik.jpg


Abd Al Malik

Gibraltar

Sur le détroit de Gibraltar, le nouveau venu du slam français fait son apparition. Abl al Malik à partir de ses origines congolaises nous transporte dans un univers où ses textes émerveillent. Son style, une bouffée d'air frais dans le monde de la musique : le slam. Attendez un instant, le piano se met en marche et le virtuose se met en action, puis un rythme s'enclenche, rapide, mais en même tant si entraînant, sans oublier une petite mélodie pour finir ce triomphe et le transformer en apothéose.

Sur le détroit de Gibraltar, ce jeune chanteur nous concocte un texte plein de poésie. On se laisse porter par cette voix pleine de vigueur, de passion, d'expérience. On remarquera aussi de superbes rimes : « maintenant il pleure de joie, souffle et se rassoit. Désormais l'Amour seul sur lui a des droits. » N'ayez pas peur de tomber dans la bonne humeur en écoutant cette chanson, ceci est tout-à-fait normal.

Sur le détroit de Gibraltar, avec cette musique très rythmée qui nous fait découvrir l'espoir d'un homme brisé puis reconstruit, on voit la vie d'un homme, qui peut être est Abd al Malik durant sa jeunesse. Maintenant il peut dire merci à la vie.

Sur le détroit de Gibraltar, un chanteur émerveille par son talent,

mais il part, et sa chanson est finie,

mais ses paroles retentiront encore après, pour laisser dans nos coeurs un souvenir intarissable.

 



Repost 0
Published by Antoine L - dans CHRONIQUES
commenter cet article
17 mai 2007 4 17 /05 /mai /2007 10:05

diam--s.jpg

DIAM'S

PETITE BANLIEUSARDE


Diam's petite

Diam's grandit

Diam's s'épanouit

Elle est une réussite

Diam's a des textes supers

Diam's a une pêche d'enfer

Diam's nous raconte sa vie

Elle nous fait son autobiographie

Diam's avec une simple mélodie,

nous fait un hit , avec des paroles mélancoliques

Diam's nous donne son avis , ses idéaux

Diam's en chantant nous fait cadeau

Diam's le fait malgré son vécu

Elle a du mérite pour son album "Dans ma bulle"

Diam's fait des musiques de folie

Diam's fait des textes forts

Diam's nous épanouit avec son envie de chanter et de parler de la vie

Diam's a commencé avec
Brut de femme

Diam's évoque les faits sans faire de morale

Diam's nous fait vivre son rêve

Celui d'une France libre, égale et fière

Diam's fait du hardrap

Diam's fait ce qu'on appelle des chansons à textes

Diam's s'est inspirée des premiers rappeurs et maintenant

Diam's est devenue disque d'argent

Diam's nous on l'adore

Son album est Dans ma bulle,il est en or!

Diam's parcourt le monde à travers ses concerts

Diam's nous décrit sa vie et ses galères

Diam's avec ça nous montre que ça n'arrive pas qu'à nous

Diam's nous dit aussi que même avec l'enfer qu'il y a sur Terre

Des gens comme elle, comme nous, peuvent passer de disque de fer à disque d'or

Diam's dans sa chanson nous dit :

"J'ai vite compris qu'on me prenait pour une conne
Autant mes profs que mes potes
Une petite blanche dans le hip hop "

Diam's est née dans les rimes

Dans son album elle nous le dit avec Marine

Diam's a été récompensée par des trophées

Avec son flow elle fait vibrer son assemblée

Hip-hop, rap et RnB lui sont admis

Diam's est née le 25 juillet 80

Et Diam's depuis son Premier mandat

A su accomplir son destin

Diam's nous on l'adore

Alors laissez lui sa chance

D'être à nouveau disque d'or

Diam's a remporté le trophée de la chanson francophone de l'année

Ce n'est pas rien pour une fille qui vient de la cité !

Diam's est dans nos coeurs

Alors ensemble et en choeur

On t'aime Diam's!
 

 



Petite Banlieusarde, extrait de l'album Dans ma bulle

Repost 0
Published by Arnaud - dans CHRONIQUES
commenter cet article
16 mai 2007 3 16 /05 /mai /2007 13:57
 

marie-cherrier.jpg


MARIE CHERRIER

Le bistrot

Une princesse et un bistrot. Possible ?

 

Il était une fois, elle : Marie Cherrier. Cette jeune femme née à Blois le 31 juillet 1984, rêvait de voir son nom en haut d’une affiche. Et voilà qu’un beau jour, elle remarqua que son père était un brillant musicien qui lui aussi voulait que le rêve de sa fille se réalise. C’est pourquoi, quand elle eut passé l’adolescence, il lui offrit sa première guitare.

 

Depuis toujours bercée par les chants envoûtants de Renaud et de Brassens, d’où elle puisa son inspiration, elle décida de se jeter dans un territoire inconnu ; à 19 ans elle composa son album : Ni vue ni connue : un vrai enchantement !

 

Son rêve débuta alors par des chansons à textes, notamment Le Bistrot ; cette chanson simple, délicieuse, somptueuse, vous emmènera dans un univers magique et captivant rythmé d’un peu d’harmonica.

 

Cette femme était déjà éblouissante de talent, mais voilà qu’elle trouva un moyen de rendre sa chanson encore plus envoûtante : c’était vrai, on aurait pu croire à une chanson inintéressante ; la routine d’un bistrot et d’un juke-box  pouvait être très ennuyeuse et pourtant cette romance était faite de si belles personnifications de tant d’éléments comme la neige, la fumée d’un café ou d’une cigarette, qu’on ne pouvait dire de cette chanson qu’elle était fade et barbante.

 

Et voilà que cette simple femme se mit à rêver de princesse comme Cendrillon rêvait de son prince charmant. Elle se disait qu’avec une voix si merveilleuse et si pure elle pourrait, sans doute, le devenir.

 

Qui sait ? Peut-être qu’un jour on pourra croiser une princesse dans « un bistrot loin de Byzance » ! 


Marie Cherrier en Novembre 2006 à La Boule Noire à Paris :

 

 

 

Repost 0
Published by Lucie M - dans CHRONIQUES
commenter cet article
15 mai 2007 2 15 /05 /mai /2007 15:59
 

mr-roux.jpg

Mr Roux

Petit Rasta


A ne pas manquer !!

 

Vous allez aimer un peu…beaucoup…passionnément…à la folie la chanson « Petit Rasta » de Mr Roux. Voici pourquoi :

 

Vous aimerez un peu Pour la pochette du seul CD de Mr Roux Ah si j’étais grand et beau, sortie en octobre 2005. D’une couleur sombre et orangée, qui n'attire pas au premier abord mais qui correspond bien à l’auteur, elle dégage une gaieté pareille au reflet le plus merveilleux du soleil couchant.

 

Vous aimerez beaucoup Pour les paroles. Avec un style tragique et comique, Mr Roux nous fait part de son opinion savoureusement satirique en dénonçant l’attitude des rastas, qui ne font hélas rien pour faire bouger la société. Comme il le dit si bien ce sont des « rebelles de canapé » ! Avec une qualité et une originalité comme on ne l'a jamais vue, Mr Roux  nous transmet parfaitement son message !

 

Vous aimerez passionnément… Pour la mélodie. Mr Roux qui ne peut se passer de son ukulélé, est accompagné de Jauni Bernado à la guitare électrique et de Michel Brandon à la contrebasse, afin de nous envoûter dans sa mélodie légère et reposante, avec des contrastes rythmés reggae, et des nuances faisant penser aux airs des îles lointaines qui nous bercent, telle une balade en bateau sous les tropiques.

 

Vous aimerez à la folie… Pour la chanson ! Avec un groupe aussi original, se démarquant merveilleusement bien de ces influences musicales, la chanson réussit à nous faire vibrer par sa mélodie et ses paroles.

 

Vous êtes encore ici ?! Allez vite acheter son cd ! Les paroles sont aussi délirantes que « Petit rasta » ! 

 




Petit Rasta, extrait du Cd  Ah si j'étais grand et beau...
Repost 0
Published by Adeline - dans CHRONIQUES
commenter cet article
14 mai 2007 1 14 /05 /mai /2007 13:01

ariane-moffatt.jpg 

 

ARIANE MOFFATT

MONTREAL

 

EMBARQUEMENT IMMEDIAT

 

" Les passagers en partance pour Montréal sont priés de se présenter en salle d'embarquement"

 

 

Puis vient l'heure d'embarquer, le voyage pour Montréal commence.

La délicate et douce voix d'Ariane accroît notre bien-être tels les frissons et l'adrénaline qui nous envahissent lorsque l'avion pleine puissance décolle...

Cette canadienne d'origine nous fait faire la traversée dans un univers pop qui donne le ton à la chanson : ce pétillement que l'on ressent après son écoute ! Ces paroles sont simples et témoignent d'une écriture intime, son coeur est rempli de joie et inéluctablement, comme la peur lors d'une dépression en avion se transmet de passagers en passagers, sa gaieté se transmet dès la première écoute. Dans Montréal, elle nous fait le récit d'un voyage, son coeur est gorgé de souvenirs et elle nous le raconte par le biais de sa mémoire : d'où le fameux titre de son album « Le coeur dans la tête ». Le vol est magnifique. Nous flottons aux doux bruits des sonorités de ces rimes en « age » et en « al ». Sur le siège à côté d'elle, sa complice, une petite Martin, sa guitare qu'elle utilise en début de chanson. Une dégustation d'un mélange de dub avec un côté grunge de guitare.

 

La piste est dégagée, nous allons pouvoir nous poser. Après ce passage dans un monde magique, mettre un pied à terre sera difficile .

Et comme l'avait dévoilé Ariane, à l'arrivée," le soleil inonde le terminal. "

 

 

Repost 0
Published by Aurore - dans CHRONIQUES
commenter cet article