Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Ce blog est l'oeuvre des élèves de la Seconde 4

du Lycée de l'Iroise à Brest.

C'est un espace d'expression, de création, d'échange,

autour des 20 chansons

de la sélection  Chroniques lycéennes

2006-2007.

 

Chacun est invité à exprimer ses impressions d'auditeur,

à se nourrir de la sensibilité des artistes de la sélection,

à exercer son jugement critique.

 

 Vous pouvez cliquer sur les liens "Catégories" à gauche pour accéder :

- à la présentation : du projet, des élèves, des types d'articles à écrire, des activités, des prix...

- aux liens vers les chansons à écouter

- aux articles consacrés aux différents chanteurs et groupes de la sélection 
- au compte rendu de la rencontre avec Renan Luce (textes, images et vidéos)

- aux ouvertures vers des textes poétiques, vers d'autres chanteurs...

- aux chroniques écrites par les élèves 
- aux "Je me souviens" des Chroniques Lycéennes 2006-2007

 

 

Recherche

31 mai 2007 4 31 /05 /mai /2007 09:09

claire-diterzi.jpg

T.O.C

de Claire Diterzi

 

AVIS A LA POPULATION !

Depuis son dernier album nommé Boucle, une femme nommée Claire Diterzi, la trentaine, reconnaissable grâce à ses cheveux bruns enroulés en « boucles » et son sourire sombre, répète sans cesse, partout où on la croise un numéro d'origine suspecte qui porte les nombres 44 et 12 deux fois. Si vous entendez ce numéro, sachez que vous risquez de ne plus pouvoir vous arrêter d'écouter cette chanson T.O.C qui comme son nom l'indique embrouille votre tête d'une voix chaleureuse et sublime. Lorsque ce trouble se fera sentir, vous découvrirez toute l'originalité de cette chanson qui se moque de nous, d'elle-même, de la vie et des objets qui l'entourent. Et oui, Claire Diterzi utilise sa voix comme un instrument : elle a pour nous des sonorités inconnues, qui nous poussent à aller la découvrir ; mieux encore, Claire Diterzi nous fait part, dans T.O.C, de ses sentiments les plus intimes comme l'amour, la passion, ou encore la mélancolie. T.O.C est donc une chanson au rythme soutenu mais toute en légèreté, finesse et liberté. En quelques mots, ce T.O.C devient un plaisir tellement fort qu'on ne peut l'oublier : tels des toxicomanes qui ne peuvent plus se passer de leur drogue, vous ne pourrez plus vous passer d'écouter cette chanson d'une si rare intensité. 



A découvrir :  une autre chanson de Claire Diterzi

Infidèle

 



 

Repost 0
Published by Pierre L - dans CHRONIQUES
commenter cet article
31 mai 2007 4 31 /05 /mai /2007 09:05

nil1nilotr2.jpg


Nil 1 Nil’Ôtr

Les Saltimbanques

 

De la musique aux paroles, du rythme au tempo, nous ne pouvons trouver cette musique picarde qu'extraordinaire. Vous pensez peut-être que nous sommes trop sûrs de nous pour affirmer une telle chose ? Nous vous répondons donc clairement et simplement : « Oui ! ». Cette musique est bel et bien hors du commun. « Et pourquoi cette affirmation ? » nous demanderez-vous. La réponse est pourtant évidente !

En effet, avez-vous déjà entendu une musique si accrocheuse et ayant pourtant comme seule base instrumentale des guitares en bois, des accordéons et du piano ? Sans oublier que tout cela donne une ambiance festive et c'est donc un bon remède contre l'ennui (« Empêcher qu’tu t’embêtes, c’est un peu notre métier »).

Avez-vous déjà été témoin d'une musique où les instruments ont une place essentielle, tout autant que les paroles ?

Avez-vous déjà été en parfaite symbiose avec une mélodie ??

Et bien, nous pouvons vous affirmer avec un grand regret et une tristesse sans égale que si un jour, vous avez le malheur d'écouter ne serait-ce qu'une seule fois cette chanson, il vous sera tout simplement impossible de vous en défaire. Et pour cause, son rythme si entraînant nous donne envie de danser et de faire la fête (« Les héros de la fête ne sont jamais fatigués »), les paroles sont corsées d'humour (« Mais, en guise de génie… ? Un bœuf ! ») avec une pointe de mélancolie (« Rien dans la boîte à stress, comme sur leur comptes en banque ») et c'est cela qui donne une forte originalité à cette musique. Qui a déjà osé prétendre que le rock acoustique n'était plus à la mode ? 



A découvrir : une autre chanson de Nil 1 Nilotr

Embrouillés

 



 

Repost 0
Published by Jordane - dans CHRONIQUES
commenter cet article
30 mai 2007 3 30 /05 /mai /2007 14:33

christophe-mali.jpg

anti_bug_fck CHRISTOPHE MALI

KERLING SQUARE




Palpitant, irréprochable, admirable résument cette chanson si belle, écrite par Christophe Petit. Surnommé Mali par ses amis du groupe Tryo, formé ensuite, car Mali veut dire « petit » en serbo-croate. Par cette chanson nous entrons dans « Kerling Square » pour ne plus en sortir tellement la jeune fille nous envoûte par sa beauté et sa sensualité. Comme l'exprime Mali par ces paroles si harmonieuses qu'elle nous embarque dans une visite de ce parc sans pouvoir en sortir tellement il pourrait devenir un monde utopique. Christophe rend originale sa chanson qui, comme vous pourrez l'entendre, est ensorcelante par son rythme posé et calme ainsi que par ses descriptions délicieuses tel un gâteau au chocolat. Cette chanson est à écouter d'urgence mais pour l'instant vous pouvez vous lécher les babines et surtout apprécier cette chanson comme il se doit. Puis grâce à ses paroles romantiques Mali nous enchante :
"Elle a fait rêver son parterre, Tout le square est médusé, Son ombre est si bien dessinée..."
Ses textes pourraient nous faire penser à ceux d'Olivia Ruiz et nous aurions raison car il collabore avec cette charmante personne ainsi qu'avec « Tryo » et « Fils de Theupu ».
Mali a bien son genre à lui, un dérivé du swing. Sa voix n'étant pas extraordinaire, il se rattrape par sa qualité en tant que très bon pianiste, qui s'habille en costard cravate : étonnant, non, pour un ancien de Tryo ?


 

 


Extrait du concert de Christophe Mali à Briec (Finistère) le 11 novembre 2006
Repost 0
Published by Yannis - dans CHRONIQUES
commenter cet article
30 mai 2007 3 30 /05 /mai /2007 14:11

abd-al-malik.jpg

 

Abd Al Malik

GIBRALTAR

« Mesdames, Messieurs, bonjour. Ici votre commandant de bord qui vous parle.

Vous vous trouvez actuellement à bord du vol 7847 à destination de Marrakech, « merveilleux royaume du Maroc », avec une escale par Gibraltar. Je vous souhaite bon voyage.

Une fois la phase de décollage achevée, vous pourrez détacher vos ceintures et afin de vous relaxer nous vous diffuserons de la musique et pas n'importe laquelle. En effet, il s'agit du jeune et talentueux Abd Al Malik, d'origine congolaise, le nouvel espoir du slam français. Dernièrement, il a sorti son dernier album intitulé Gibraltar. Sa dernière chanson, du même nom que son album, est un véritable voyage musical qui vous transportera dans son univers « poétique » tant par la musique que par les paroles. Le rythme endiablé de la musique vous prendra dans ses bras, grâce aux sons discrets mais très présents des nombreuses percussions ou encore aux quelques notes répétitives de piano qui donnent un effet de douceur et vous feront survoler les frontières en 2-3 notes de musique. C'est ainsi que le détroit de Gibraltar est caractérisé par un mélodieux enchaînement de sons musicaux avec de nombreux instruments (batterie, piano...), ceux-ci occupant une place très importante dans ses chansons . Les paroles, elles aussi, vous emporteront la tête dans les nuages et vous donneront une envie de voyage et de liberté.

En espérant que vous apprécierez cette mélodie onctueuse, entraînante, cadencée, et ces paroles fortes et réalistes qui peuvent faire réfléchir tout être humain sur le sujet de la discrimination et tout particulièrement le racisme.

Une fois de plus, bon voyage mais cette fois musical.

Attachez vos ceintures et attention au décollage. »

 

 

 

 
Repost 0
Published by Antoine G - dans CHRONIQUES
commenter cet article
29 mai 2007 2 29 /05 /mai /2007 16:01

ariane-moffatt.jpg


ARIANE MOFFATT

MONTREAL


MILLION DOLLAR MONTREAL

 

Je suis boxeuse professionnelle. 
Aujourd'hui, c'est le grand jour. 
Aujourd'hui, je me bats pour un grand prix, pour gagner le CD
Aquanaute
On m'a parlé de mon adversaire, qui n'est autre que l'auteur de cet album, la talentueuse Ariane. 
Ca y est, c'est le grand moment...MON grand moment ... ce tunnel noir dans lequel je passe et qui me conduira à la salle, combien de fois n'en ai-je pas rêvé... Ca y est, je me prépare à monter sur le ring. La voilà... Elle est petite, les cheveux courts, les yeux marrons et me regarde avec un petit sourire de méfiance. A ses côtés, Marc Devy, celui qui gère sa carrière, lui parle encore quelques instants, peut-être lui donne-t-il quelques conseils de dernière minute. Le signal retentit. Sa première attaque est une mélodie très enlevée de piano qui m'entraîne... m'entraîne... Je perds pieds. La peste ! On va dire qu'elle a fait preuve d'efficacité. Je m'avance. Elle recule, passe par ma gauche, protégeant son visage de sa musique jazzifiée enivrante. Je sens sur ma joue la matière douce du tapis. Je rouvre les yeux. Les lumières du plafond m'éblouissent. Fin du premier round. Et je retourne sur ma chaise
le coeur déballé de courage. Que puis-je faire donc face à un tel talent ! Un signal sonore : second round. L'adversaire, la tête gonflée de courage n'a pas dit son dernier mot. Me voilà ensevelie sous sa voix légère et agréable, je suis en train de perdre MON combat mais, face à cet enchantement, la victoire n'est plus que miette pour moi. Je sens à nouveau le sol contre ma joue, sensation qui m'est devenue quelque peu familière il faut l'avouer. J'entends l'arbitre énumérer les secondes de mon KO au même rythme que les percussions. Elle a gagné. Elle ne m'aura peut-être pas fait connaître la victoire mais la musique...

 

 

 

Repost 0
Published by Adèle - dans CHRONIQUES
commenter cet article
28 mai 2007 1 28 /05 /mai /2007 11:29
 

 claire-diterzi.jpg


CLAIRE DITERZI

T.O.C.


Messagerie : « Vous êtes bien sur la messagerie de Claire mais je ne suis pas là, alors laissez moi un message et je vous rappellerai dès que possible. A bientôt ......»

« Biiiiiip »

« Bonjour, je vois que vous n'êtes pas là, alors je ne vais pas m'éterniser. Votre premier album solo, Boucle, nous a énormément plu, en particulier une chanson, T.O.C, très originale et expressive par ses paroles et sa mélodie un peu dérangées sur un amour passionné et obsessionnel. On y retrouve également votre voix, superbe et intrigante à la fois. Une relation, que vous racontez avec beaucoup d'énergie, d'humour. Est-ce une expérience vécue ? Ça c'est à vous de nous le dire... Une ambiance, une atmosphère qu'on ne peut décrire, se dégage dès la première écoute.

Chanteuse guitariste auteur compositeur, votre carrière a vite démarré : après avoir appartenu à plusieurs groupes de rock alternatif, vous décidez enfin de continuer en solo, un parcours très réussi jusqu'ici.

J'essaierai de rappeler plus tard dans la soirée en espérant que vous serez là, sinon je vous passe mon numéro et vous pourrez me joindre quand vous le souhaiterez

(sauf le dimanche matin...):

02 98 44 et 12 deux fois .

Au revoir et bonne continuation, j'attends votre prochain album avec beaucoup d'impatience... » 

 



 

Repost 0
Published by Jeanne - dans CHRONIQUES
commenter cet article
27 mai 2007 7 27 /05 /mai /2007 14:55
 

abd-al-malik.jpg


ABD AL MALIK


GIBRALTAR


Chers compatriotes
,

 

Nous, Françaises et Français, immigrés ou non, devons lutter contre cette honte qu'est le RACISME. En effet, le "12 septembre 2001", "un jeune noir" marocain a été violemment humilié par des confrères européens dans un bar de "GIBRALTAR". Nous comprenons sa souffrance, mais vous ? telle est la question que nous nous posons aujourd'hui... Heureusement, un certain Abd Al Malik nous a donné le privilège de connaître cette méprisable histoire. « Un monde d'amour et de paix, de toute croyance et de toute langue » : voilà comment se résume la vision de cet homme. C'est grâce à  Lui et son intelligence, ses paroles à la fois touchantes et miraculeuses, sa voix d'or faisant briller les cuivres, vous transportant dans deux mondes indifférents, que le racisme s'efface rien qu'en l'écoutant. Abd Al Malik n'a pas besoin d'accompagnement puisque seuls les mots qu'il emploie font percevoir ses sentiments les plus intimes. Et nous partageons ces sentiments. Alors, ensemble, détruisons Gibraltar, cette frontière qui nous sépare ! Oui, noirs comme blancs, Africains ou Européens ! Nous ne sommes pas en Guerre Sainte ?! Ecoutez plutôt la sagesse du franco-congolais :

 "Ramons tous à la même cadence" et "Qu'Allah bénisse la France "

Nous espérons que ce morceau vous fera réfléchir, qu'il retentira dans vos oreilles et vous titillera la cervelle, car nous ne tolérerons plus qu'une autre mésaventure comme celle-ci se reproduise. En ce qui concerne le talentueux Abd Al Malik, nous lui attribuons le titre du meilleur chanteur du "royaume du Maroc" et de l'héritier du trône des slameurs. 

 


Abd Al Malik aux Victoires de la Musique 2007

Repost 0
Published by Antoine N - dans CHRONIQUES
commenter cet article
26 mai 2007 6 26 /05 /mai /2007 14:34
 

nil1nilotr2.jpg


NIL 1 NILOTR

Les saltimbanques


Nil 1 Nil'Ôtr : tous ensemble en concert !

 

Bienvenue dans la salle des spectacles de Perpette-Les-Oies ! 
Aujourd'hui nous accueillons Aucun Des Deux ...  euh ...  excusez-moi ... Nil 1 Nil'Ôtr : un groupe qui passe 
Ni vu ni connu  dans la plupart des villes. La petite troupe compte quatre joyeux lurons ne jouant qu'en version acoustique pour le bonheur des amateurs de guitare. Et ce soir, en exclusivité, ils jouent Les saltimbanques pour notre plus grand plaisir. Ces musiciens originaires d'Amiens vont nous faire swinguer au rythme entraînant de leur guitare, meilleure alliée des musiques manouches. Ils vont nous embarquer dans une de leurs soirées entre "Musicos", après un concert endiablé et sans limite. Vous aller ressentir l'ivresse de la fête comme si vous faisiez partie du cercle fermé de la musique de rue. Au programme : solos de guitare, danses tziganes, ambiance de fête très alcoolisée sans oublier l'inoubliable voix de Jean Caron. Spectaculaire, merveilleux, mémorable, voilà ce que vous allez hurler au monde entier en sortant de notre salle ! Et surtout : "N'oubliez pas la pièce pour tous les saltimbanques !" Telle est leur devise ... Espérons que l'ambiance Rock'n'Roll de ce concert ne troublera pas la ville toute entière ! Et comme le dit si bien notre groupe de saltimbanques préféré : Swing Is Not Dead !

  

 




NIL 1 NILOTR / Les saltimbanques
Prix Charles Cros des Lycéens de l'Iroise 2006-2007
Repost 0
Published by Coralie et Julia - dans CHRONIQUES
commenter cet article
25 mai 2007 5 25 /05 /mai /2007 09:36
 

mr-roux.jpg


MR ROUX

PETIT RASTA

cannes-palme.jpg


Hommage à l'humour

 

Avec sa voix de garçon de café, Mr Roux nous fait prendre une petite tasse en compagnie de son petit Rasta. Une mélodie digne d'un coucher de soleil dont on pourrait se délecter visuellement aux îles des Bahamas tout en sirotant un Punch-Coco et qui nous fait voyager sur place, nous envoyant au septième ciel en gardant les pieds sur Terre. Un subtil mélange d'humour décalé, avec pour exemple le plus simple l'opus Ah si j'était grand et beau, un titre d'album anticonformiste. Des titres énigmatiques et choquants comme Petite Pouff ou encore Ma mère la pute qui fait sourire, comme cette chanson, qui avec sincérité exploite la culture et l'attitude Rasta à la sauce Mr Roux. Pensez-vous qu'il se soucie du regard des gens dans cette chanson sur les mous du genou, les Rastas ? Eh bien ... non, non et encore non. Une provocation délirante, animée et bien rythmée, sur des accords de guitare et de ukulele. Blâmant sympathiquement la vie des Rastas, leurs messages anti-société répétitifs et leurs consommations illicites... Au résultat, eh bien un savoureux cocktail explosif de reggae qui nous colle au basket tel un chewing-gum fraîchement mâché, avec des paroles scotchantes, collantes mais tout en restant entraînantes ! Mr Roux l'original nous pond une chanson qui nous fait voyager dans son univers franc et amusant et il le fait bien !!! 


 

 


Un clip maison de Petit Rasta par MR ROUX

Prix Charles Cros des Lycéens 2007

 

 


Un extrait Live de Petit Rasta par Mr Roux

Prix Charles Cros des Lycéens 2007

Repost 0
Published by Pierre-Baptiste - dans CHRONIQUES
commenter cet article
24 mai 2007 4 24 /05 /mai /2007 18:03
 

dominique-a.jpg


DOMINIQUE A

Dans un camion

Dominique A, un nom qui évoque simplement la différence,
l'excentricité du personnage, l'univers auquel il appartient...


Mais voilà déjà 15 ans qu'il nous emporte au rythme de sa guitare acoustique, et toujours avec le même bonheur, nous écoutons ces balades envoûtantes, trépidantes, nous sommes pris en otage. Sa musique si pure et douce nous touche, mais que vois-je, que vois-je, Dans un camion, un beau symbole de la dérive, de la vague, du raz-de-marée qu'est cet artiste. Et, dès les premières mesures, puis dès la première gratte, notre tête vient à ne penser qu'à ça, comme une obsession, comme une addiction.

Et là, c'est le voyage, l'oubli, la pureté, le bonheur, un moment de quelques minutes qui se grave dans une vie, et on vient à le répéter.

Mais, mais, certains diront que le refrain est spécial ? C'est un fait, qui distingue toujours l'écart entre Dominique A et la chanson, il est le premier à le dire : "ne nous attendez pas, nous n’reviendrons jamais", c'est un voilier... Et on peut se la passer en boucle, on ne s'en lasse pas, il n'y a pas de risque qu'on puisse passer à une autre chanson, et si c'est le cas, on revient vite à Terre. Et les paroles invitent au voyage, à la discrétion, à l'amour, à la solitude, pourquoi un camion n'irait-il pas sur l'eau? Dominique A nous rappelle que "la route est une mer qu’aucun rouleau n’agite".

Ah, on se sent mieux d'un coup, apaisé, assagi, envahi aussi. Et une journée entière vient de se passer, comme un rêve, dans son camion... Un jour peut-être je partirai sur une île dans un camion. 

 



Repost 0
Published by Olivier Rs - dans CHRONIQUES
commenter cet article