Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ce blog est l'oeuvre des élèves de la Seconde 4

du Lycée de l'Iroise à Brest.

C'est un espace d'expression, de création, d'échange,

autour des 20 chansons

de la sélection  Chroniques lycéennes

2006-2007.

 

Chacun est invité à exprimer ses impressions d'auditeur,

à se nourrir de la sensibilité des artistes de la sélection,

à exercer son jugement critique.

 

 Vous pouvez cliquer sur les liens "Catégories" à gauche pour accéder :

- à la présentation : du projet, des élèves, des types d'articles à écrire, des activités, des prix...

- aux liens vers les chansons à écouter

- aux articles consacrés aux différents chanteurs et groupes de la sélection 
- au compte rendu de la rencontre avec Renan Luce (textes, images et vidéos)

- aux ouvertures vers des textes poétiques, vers d'autres chanteurs...

- aux chroniques écrites par les élèves 
- aux "Je me souviens" des Chroniques Lycéennes 2006-2007

 

 

Recherche

31 mai 2007 4 31 /05 /mai /2007 09:05

nil1nilotr2.jpg


Nil 1 Nil’Ôtr

Les Saltimbanques

 

De la musique aux paroles, du rythme au tempo, nous ne pouvons trouver cette musique picarde qu'extraordinaire. Vous pensez peut-être que nous sommes trop sûrs de nous pour affirmer une telle chose ? Nous vous répondons donc clairement et simplement : « Oui ! ». Cette musique est bel et bien hors du commun. « Et pourquoi cette affirmation ? » nous demanderez-vous. La réponse est pourtant évidente !

En effet, avez-vous déjà entendu une musique si accrocheuse et ayant pourtant comme seule base instrumentale des guitares en bois, des accordéons et du piano ? Sans oublier que tout cela donne une ambiance festive et c'est donc un bon remède contre l'ennui (« Empêcher qu’tu t’embêtes, c’est un peu notre métier »).

Avez-vous déjà été témoin d'une musique où les instruments ont une place essentielle, tout autant que les paroles ?

Avez-vous déjà été en parfaite symbiose avec une mélodie ??

Et bien, nous pouvons vous affirmer avec un grand regret et une tristesse sans égale que si un jour, vous avez le malheur d'écouter ne serait-ce qu'une seule fois cette chanson, il vous sera tout simplement impossible de vous en défaire. Et pour cause, son rythme si entraînant nous donne envie de danser et de faire la fête (« Les héros de la fête ne sont jamais fatigués »), les paroles sont corsées d'humour (« Mais, en guise de génie… ? Un bœuf ! ») avec une pointe de mélancolie (« Rien dans la boîte à stress, comme sur leur comptes en banque ») et c'est cela qui donne une forte originalité à cette musique. Qui a déjà osé prétendre que le rock acoustique n'était plus à la mode ? 



A découvrir : une autre chanson de Nil 1 Nilotr

Embrouillés

 



 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jordane - dans CHRONIQUES
commenter cet article

commentaires