Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ce blog est l'oeuvre des élèves de la Seconde 4

du Lycée de l'Iroise à Brest.

C'est un espace d'expression, de création, d'échange,

autour des 20 chansons

de la sélection  Chroniques lycéennes

2006-2007.

 

Chacun est invité à exprimer ses impressions d'auditeur,

à se nourrir de la sensibilité des artistes de la sélection,

à exercer son jugement critique.

 

 Vous pouvez cliquer sur les liens "Catégories" à gauche pour accéder :

- à la présentation : du projet, des élèves, des types d'articles à écrire, des activités, des prix...

- aux liens vers les chansons à écouter

- aux articles consacrés aux différents chanteurs et groupes de la sélection 
- au compte rendu de la rencontre avec Renan Luce (textes, images et vidéos)

- aux ouvertures vers des textes poétiques, vers d'autres chanteurs...

- aux chroniques écrites par les élèves 
- aux "Je me souviens" des Chroniques Lycéennes 2006-2007

 

 

Recherche

14 mai 2007 1 14 /05 /mai /2007 14:38

 Charles Baudelaire

 

Charles Baudelaire est un poète français du XIXIe siècle,

Né en 1821, il n'a que 6 six ans lorsque décède son père. Cet homme lettré, adepte de l'idéologie des Lumières, grand amateur de peinture ne verra jamais son héritage porter ses fruits. Malgré tout il aura réussi à marquer l'esprit de son fils. Un an passe. La mère de Charles se remarie, et quel mari ! Jacques Aupick, chef de bataillon et ambassadeur, est aux yeux de son beau fils un obstacle à ce qu'il aime : sa mère, la poésie, la peinture, le rêve... De sa mère, il n'a probablement que le sang, de son beau-père, que la haine : les valeurs excédemment bourgeoises qu'ils défendent s'oppose à son idéal de vie. Sa manière de vivre rompt définitivement le maigre rapport affectif qu'il avait avec son beau-père : Baudelaire est renvoyé du lycée Louis-le-Grand, ce qu'Aupick ne lui pardonnera jamais.

Mais si Aupick représente le mal et la bêtise pour Charles, il est sûrement l'un des êtres qui l'a le plus inspiré.

 

Ses oeuvres racontent le passage de l'horreur à l'extase et le passage de l'extase à l'horreur, transforment l'amour en mal (cf Le Vampire) et le mal en beauté (cf L'Ennemi). Baudelaire dénonce l'étroitesse d'esprit des hommes, le vulgaire plaisir, celui de faire du mal. Il leur repproche de torturer et de tuer le poète (cf L'albatros / La corde)

Ses écrits marient la douleur et la beauté, le mal et la volupté, métamorphosent des situations quotidiennes en batailles sanglantes (cf Don Juan aux Enfers), changent en quelques mots des visions d'horreurs en oeuvres d'art (cf La Charogne).

Avec une plume Baudelaire décrit le plaisir et la joie de l'amour mais aussi un visage mauvais, empreint de cruauté.

Si la beauté des mots vante la souffrance, elle glorifie l'amour. Si la main de Baudelaire dessine le vice, elle trace des lignes au nom de la vie. Si sa plume griffone une étroite alliance entre le bien et le mal, elle n'aura jamais cessé de faire l'éloge de la beauté... comme une chanson.

 

Black-Rose-Immortal-by-DouceAgonie.jpg

 

(pourquoi cet article, tout simplement parce que j'estime qu'il n'y a pas de frontière entre la musique et la poésie et vice versa)

 

source : http://fr.wikipédia.org

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Obsidienne 19/12/2015 08:21

Bonjour, je suis l'auteur de la photo utilisée ici sans mon autorisation, merci de la supprimer ou au moins citer la source.

MLB 14/05/2007 19:07

Très bel article, griffonné avec soin et sensibilité. Merci, Marine. Peut-être pourriez-vous ajouter un lien vers un ou deux poèmes que vous aimez particulièrement?