Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ce blog est l'oeuvre des élèves de la Seconde 4

du Lycée de l'Iroise à Brest.

C'est un espace d'expression, de création, d'échange,

autour des 20 chansons

de la sélection  Chroniques lycéennes

2006-2007.

 

Chacun est invité à exprimer ses impressions d'auditeur,

à se nourrir de la sensibilité des artistes de la sélection,

à exercer son jugement critique.

 

 Vous pouvez cliquer sur les liens "Catégories" à gauche pour accéder :

- à la présentation : du projet, des élèves, des types d'articles à écrire, des activités, des prix...

- aux liens vers les chansons à écouter

- aux articles consacrés aux différents chanteurs et groupes de la sélection 
- au compte rendu de la rencontre avec Renan Luce (textes, images et vidéos)

- aux ouvertures vers des textes poétiques, vers d'autres chanteurs...

- aux chroniques écrites par les élèves 
- aux "Je me souviens" des Chroniques Lycéennes 2006-2007

 

 

Recherche

13 mai 2007 7 13 /05 /mai /2007 10:11

 

abd-al-malik.jpg

 

 

Abd Al Malik

Gibraltar

 

Triste, émouvante, mais en même temps, déconcertante... Les mots ne manquent pas lorsqu'on veut décrire Gibraltar... Et des senteurs, des goûts, mais aussi des saveurs suaves emplissent notre bouche, nous tiennent, nous emprisonnent même, lorsque nous entendons sa musique quelque peu déconcertante par sa beauté et sa force d'expression... Cette chanson est la dernière trouvaille d'Abd al Malik, ce rappeur de style slammeur qui de ses métaphores enjouées et de sa chanson rythmée au gré de la marée, nous fait naviguer dans son royaume, dans sa vie et ses pensées. D'origine congolaise, ce fils d'immigré nous raconte son envie de retourner en Afrique, ce qui explique que ce Gibraltar soit une chanson qui évoque la liberté de se déplacer, de voyager, cette chanson vous berce au plus profond de vous, vous imprègne de pensées qui ne vous auraient même pas effleuré, comme cette noire peste qu'est le racisme et qui détruit de nombreuses vies. Bref l'auteur nous montre une autre face du rap qui jette un regard critique sur la société actuelle. Les paroles sont d’une rare intensité où se mêlent les sentiments de l’auteur avec une irrésistible envie de connaître ses origines, et de quitter ce pays, qui n’est qu’à moitié le sien... C’est pour toutes ces raisons que cette chanson nous enivre, nous donne envie de découvrir, ce merveilleux royaume qu’est le Maroc le temps d’une chanson, le temps de Gilbraltar...

 

 

Abd Al Malik Live à la Maroquinerie Paris Novembre 2006 :

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre L - dans CHRONIQUES
commenter cet article

commentaires

Jordane 13/05/2007 13:47

Pas mal du tout Pierre !! Le vocabulaire est varié et c'est pourtant très simple à lire et à comprendre. Je trouve ta chronique très intéressante !!