Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ce blog est l'oeuvre des élèves de la Seconde 4

du Lycée de l'Iroise à Brest.

C'est un espace d'expression, de création, d'échange,

autour des 20 chansons

de la sélection  Chroniques lycéennes

2006-2007.

 

Chacun est invité à exprimer ses impressions d'auditeur,

à se nourrir de la sensibilité des artistes de la sélection,

à exercer son jugement critique.

 

 Vous pouvez cliquer sur les liens "Catégories" à gauche pour accéder :

- à la présentation : du projet, des élèves, des types d'articles à écrire, des activités, des prix...

- aux liens vers les chansons à écouter

- aux articles consacrés aux différents chanteurs et groupes de la sélection 
- au compte rendu de la rencontre avec Renan Luce (textes, images et vidéos)

- aux ouvertures vers des textes poétiques, vers d'autres chanteurs...

- aux chroniques écrites par les élèves 
- aux "Je me souviens" des Chroniques Lycéennes 2006-2007

 

 

Recherche

10 mai 2007 4 10 /05 /mai /2007 17:22

 

nil1nilotr2.jpg

Nil 1 Nilotr

Allocution du Président de la République française

 

Chers compatriotes, l’heure est grave. Je m'adresse à vous aujourd'hui pour vous avertir que le groupe Nil 1 Nilotr vient de sortir une chanson : Les Saltimbanques. Faisant l’éloge de la cigale, elle vous incite à vous évader vous empêchant donc de remplir ce devoir civique qu’est le travail.

En effet, ces 4 chanteurs qui, après avoir été sansévérinisés, se sont mis à la guitare swing, ont gagné le pari de mettre de l'ambiance dans nos foyers. Ainsi ces 4 joyeux lurons nous font découvrir, par des mots de tous les jours, un univers festif déconseillé au moins de 12 ans pour cause d’ivresse sur la voie publique. Ce qui ne l’empêche pas d’être vendu jusque dans la discothèque de Marly Gaumont, rendez vous compte ! Le pire est que cette musique a pour seul effet secondaire une ouverture musicale plus importante à consommer sans modération.

Ainsi, dans cette oeuvre, les 4 clopagnons nous montrent que même ivres, ils peuvent réussir un cocktail joyeux et festif accentué par une musique tzigane à couper le souffle, cela allant bien sûr à l’encontre de tous les principes de la République. Personne, pas même moi, ne doit écouter cette magnifique chanson dans laquelle les alexandrins sont utilisés pour mettre en valeur « la fête, les nuages et un petit surplus de whisky » plutôt qu'un poème d'amour.

Je répète donc ma mise en garde et vous demande de garder votre sérieux et de ne pas vous en aller clopin-clopant sous l’influence de cette chanson magique « vers un avenir doré enfin bref un after ».

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre B - dans CHRONIQUES
commenter cet article

commentaires